Les territoires du documentaire sonore 2011

samedi 8 octobre 2011

Le vendredi 14 octobre 2011 à Paris (13e).

JPEG - 26.5 ko

Addor a organisé sa deuxième journée de rencontres et de réflexion, "Les territoires du documentaire sonore", le vendredi 14 octobre 2011 en partenariat avec l’INA.

Le thème de cette année : « Auteurs de documentaires radiophoniques : une économie précaire. »

La journée s’est déroulée au Centre Pierre-Sabbagh de l’INA : 83, rue de Patay - 75013 Paris.

Une journée d’échange, de rencontres, de partage, de controverses, bref, une journée vivante, autour de notre passion commune : le documentaire radiophonique.


« J’aime quand les gens travaillent gratuitement.Comme ça, je suis sûr qu’ils le font par amour », s’enthousiasmait un jeune réalisateur sur son premier film dont l’équipe n’était pas payée.
La situation des auteurs de documentaire radio, en France,n’est pas si éloignée de ce tableau idyllique. Ils travaillent avec beaucoup, beaucoup d’amour. Et pas mal d’eau fraîche.

Interroger l’économie du documentaire, c’est mettre en regard les modes de fabrication, les politiques éditoriales et les moyens des documentaristes.

Combien et comment sont rémunérés les auteurs de documentaires radio, quel est leur temps de travail réel,quel est leur temps de travail déclaré ? Comment les conditions de production précaires influencent-elles les oeuvres ? Comment faire perdurer une radio de qualité,de création, avec des moyens limités ?

Le documentaire repose sur ce qui n’est pas chiffrable : la naissance d’une idée,la possibilité d’une rencontre, le temps perdu, et sa recherche… Le biais de l’économie permet de mettre différemment en lumière ce qui reste souterrain : comment organise-t-on l’inattendu,l’intime ? Quelle serait une économie utopique du documentaire radiophonique ? Ces questions centrales étaieront cette journée d’échanges et de dialogues, dont l’Institut national de l’audiovisuel (Ina) est partenaire.

Tout au long de la journée, des extraits d’oeuvres sonores seront diffusés. Certaines diffusions s’appuieront sur MediaScope, un logiciel créé par l’Ina, outil innovant d’analyse et de réflexion pour les oeuvres radiophoniques et audiovisuelles.

Au programme

9h30 Discours d’accueil par Jean-Michel Rodes, directeur délégué
du pôle collections de l’Ina, et Irène Omélianenko, présidente d’Addor.

10h00 Rencontre et écoutes avec la documentariste indépendante Nicole Marmet et la productrice Renate Jurzik (Kulturradio des Rundfunk Berlin-Brandenburg).

Cette rencontre comprendra également une démonstration concrète du logiciel INA MédiaScope, grâce à l’analyse du documentaire de Nicole Marmet « Les petites soviétiques, un long voyage d’Artek à Bamako », en français et en allemand. INA MédiaScope est un outil multimédia développé par l’INA, qui permet de « structurer le développement du document à l’aide d’annotations, associés à des time-codes et à des images fixes ».

10h00 Rencontre et écoutes avec la documentariste indépendante Nicole Marmet et la productrice Renate Jurzik (Kulturradio des Rundfunk Berlin-Brandenburg).

11h30 Table ronde : « Le financement du documentaire radio en France »
animée par Hervé Marchon, journaliste à Libération. Avec les documentaristes Mehdi Ahoudig, Élise Andrieu, Irène Berelowitch (l’Atelier du bruit), Juliette Boutillier, Charlotte Rouault (Faïdos sonore) et Katia Scifo.

13h00 Déjeuner sur place.
Auberge espagnole : apportez, échangez, partagez !

14h30 Intervention de Sophie Barreau-Brouste, docteure en sociologie
de l’Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3 et chercheuse en sociologie
des arts et de la culture, auteure de ARTE et le documentaire, de
nouveaux enjeux pour la création (éd. Ina/Le Bord de l’eau).

15h00 Rencontre et écoutes autour du documentaire en Belgique,
avec Carmelo Iannuzzo et Irvic d’Olivier (Atelier de création
sonore radiophonique et SilenceRadio.org).

16h00 Intervention et discussion autour des droits d’auteur, animées
par Christophe Deleu, documentariste et maître de conférences.
Avec Hervé Rony, directeur général de la Scam (Société civile
des auteurs multimédia), et Emmanuel de Rengervé, délégué général
du Snac (Syndicat national des auteurs et des compositeurs).

17h00 Rencontre et écoute avec Michel Cazenave, ancien producteur
de documentaires à France Culture, animées par Simone Douek,
documentariste.

18h30 Pot de clôture.


Illustration : Noémi Thepot, « Sans titre 2 », sous licence Creative Commons, initialement publiée sur Syntone.