Neuvième rencontre/écoute d’Addor

mardi 29 mars 2011

Addor vous proposait de rencontrer Mehdi Ahoudig et Samuel Bollendorff, le lundi 28 mars 2011, pour une soirée autour du webdocumentaire.

[bleu violet]Le son dans le webdocumentaire[/bleu violet]

Avec Samuel Bollendorff et Mehdi Ahoudig

Quelle est la place du son dans les webdocumentaires ? Ces derniers offrent-ils un nouvel espace au documentaire sonore ? Pour en parler, l’Association pour le développement du documentaire radio (Addor) recevait le photographe Samuel Bollendorff et le créateur sonore Mehdi Ahoudig. Ensemble, ils ont réalisé « À l’abri de rien », un webdocumentaire autour du mal-logement, conçu pour la Fondation Abbé-Pierre et mis en ligne deux semaines plus tôt. La rencontre était animée par Catherine Petillon.

Lundi 28 mars 2011 à 19 h 30, au Passage vers les étoiles – 17, cité Joly – 75011 Paris.


Mehdi Ahoudig

Documentariste pour Arte Radio et France Culture, créateur sonore pour le théâtre et la danse, Mehdi Ahoudig anime également des stages sur le documentaire à Arles, avec Phonurgia Nova, et des ateliers auprès de collégiens, lycéens ou jeunes chômeurs. Il est lauréat du prix Europa 2010 dans la catégorie documentaire radio pour « Qui a connu Lolita ? ».

Samuel Bollendorff

Photographe, Samuel Bollendorff a longtemps travaillé pour Libération. On retient ses photos à caractère social sur l’hôpital, la police ou encore la prison, la santé, la banlieue parisienne. Il obtient le Prix spécial de la Fondation Hachette pour son travail sur ses portraits sur les conséquences sociales du sida. Sa série « Chine – À marche forcée » est consacrée aux oubliés du miracle économique chinois.

Samuel Bollendorff prend la tête du collectif L’Oeil Public en 2000, jusqu’à sa fermeture en 2010. En février 2011, il rejoint l’agence Vu. Avec Abel Segretin, il réalise en 2008 le webdocumentaire « Voyage au bout du charbon », prix Scam 2009 de l’œuvre multimédia. Avec Olivia Colo, il réalise en 2009 le webdocumentaire « The Big Issue – L’obésité est-elle une fatalité ? ».